Hollywood à Shanghai. L’épopée des studios Lianhua (1930-1948). Extraits de films

Extraits de films

 1.  La Rose de Pushui (Xixiang ji 西廂記, 1927, Hou Yao) (chapitre 1, p. 71)

2. Amour et Devoir (Lian’ai yu yiwu 戀愛與義務 – Love and Duty) : la rencontre entre la mère et la fille (deux rôles pour une même actrice : Ruan Lingyu) devant une villa de type occidental (chapitre 2, p. 82)

3. Extraits de films documentaires de Li Minwei sur Sun Yat-sen réalisés entre 1923 et 1926 (chapitre 2, p. 88 et 100) :

4. Un collier de perles (Yichuan zhenzhu 一串珍珠 – A string of pearls, Li Zeyuan, 1926) : comme c’est souvent le cas à l’époque, le film est présenté avec un générique et des intertitres bilingues. (chapitre 2, p. 84)

5. Deux étoiles de la voie lactée (Yin han shuang xin 銀漢雙星-Two Stars, Shi Dongshan, 1931) : réunion des producteurs de la compagnie (chapitre 4, p. 135)

6. Deux étoiles de la voie lactée (Yin han shuang xin 銀漢雙星-Two Stars, Shi Dongshan, 1931) : retransmission de l’opéra Peine d’amour dans le Pavillon de l’est à la radio lors d’une soirée de gala. Le film était projeté à l’origine avec un enregistrement musical sur disque (chapitre 4, p. 138).

7. Deux étoiles de la voie lactée (Yin han shuang xin 銀漢雙星-Two Stars, Shi Dongshan, 1931) : tournage de l’opéra Peine d’amour dans le Pavillon de l’est (chapitre 4, p. 138 et chapitre 10, p. 312)

8. Deux étoiles de la voie lactée (Yin han shuang xin 銀漢雙星-Two Stars, Shi Dongshan, 1931) : la leçon de morale (chapitre 4, 139)

9. La Route (Da lu 大路, Sun Yu, 1934) : la chanson du film (chapitre 5, p. 159)

10. Une troupe de musical (Gewu ban 歌舞班, Situ Huimin, dans Une mer de talents Yi hai feng guang 藝海風光, collectif, 1937) (chapitre 6, p. 189): Le régisseur et l’auteur du spectacle se battent : le régisseur a transformé une pièce poétique en divertissement léger. Le public apprécie : le régisseur et le directeur du théâtre décident de garder le divertissement, l’auteur a perdu.

11. Une ville cinématographique (Dianying cheng 電影城, Zhu Shilin, dans Une mer de talents Yi hai feng guang 藝海風光, collectif, 1937) (chapitre 6, p. 206 et chapitre 10, p. 312): Une actrice refuse de jouer la scène où elle doit se précipiter dans une hutte en flammes pour sauver ses enfants. Elle trouve cela trop dangereux et quitte le tournage.

12. Femmes Nouvelles (Xin nüxing 新女性, Cai Chusheng, 1934) (chapitre 7, p. 225): Weiming (Ruan Lingyu) mourante sur son lit d’hopital: « A l’aide! Je veux vivre! »

13. Hallucinations d’un fou (Fengren kuangxiang qu 瘋人狂想曲Sun Yu, dans La Symphonie de la Lianhua, collectif, 1937) (chapitre 8, p. 249, chapitre 11, p. 365):visions de l’attaque japonaise sur la Chine, 1931 et 1932.

14. Cinquième frère Wang (Wang Laowu 王老五, Cai Chusheng, 1938) (chapitre 8, p. 252): l’attaque japonaise sur Shanghai en janvier 1932.

15. Le Paradis de l’Ile orpheline (Gudao tiantang 孤島天堂, Cai Chusheng, 1939), (chapitre 8, p. 274): »Est-ce  là le paradis ou est-ce l’enfer? … » Paradis pour certains, qui passent leur vie dans les dancings, collaborent avec l’ennemi, trafiquent, enfer pour d’autres, qui souffrent de la faim, de maladie, de pauvreté ou meurent sous les coups des Japonais. La chanson se conclut par un appel aux armes et à l’union nationale.

16. Huit milles li de nuages et de lune (Ba qian li lu yun he yue八千里路云和月, Shi Dongshan, 1947)

Le discours de Libin (chapitre 9, p. 282) :« Après la victoire, nous serons comptés parmi les quatre alliés de notre monde et je crois que nous Chinois, saurons comment préserver cet honneur, nous progresserons certainement. Le pays sera en paix, le people sera au commande et la société sera libre et heureuse. Et nous recevrons l’attention du gouvernement, les gens nous respecterons. Nous vivrons heureux à la champagne, dans la paix, dans la démocratie, libres. Et nous irons voir ton père et vivrons ensemble… »

17. Huit milles li de nuages et de lune (Ba qian li lu yun he yue八千里路云和月, Shi Dongshan, 1947) : Le films se termine alors que Lingyu vient d’accoucher mais sa vie est en danger. Elle confie son fils à ses amis et le film se conclue par ce texte: «Ce soldat de la culture, quel sera son destin dans cette société ? Va-t-elle survivre, va-t-elle mourir ? Spectateurs, vous qui êtes intelligents, qu’en pensez vous ? si son destin est de mourir, réfléchissez y : ne sommes nous pas tous responsables ? »

18. Une rivière coule vers l’Est (Yi jiang chunshui xiang dong liu 一江春水向東流, Cai Chusheng, 1947-1948) (chapitre 9, p. 302-303) : le mari à Chongqing, dans un nouveau foyer confortable, pense à sa femme laissée à Shanghai.

19. Une rivière coule vers l’Est : Fin du film. Le suicide de Sufen, les lamentations et reproches de la mère à son fils :b« Ton père a été pendu par les Japonais, c’était une mort tragique, tout le village pleurait. Et maintenant voilà Sufen qui se tue par ta faute » « Vite, fais le revenir ! » « Mais c’est nous qui sommes le plus à plaindre car nous ne sommes pas encore morts. Nous sommes vivants, nous allons souffrir et nous continuerons de souffrir, une longue souffrance. Mon dieu, mais que cela signifie-t’il ? « Mère ! Mère ! »

Combien encore allons nous souffrir ? Cela va continuer comme cette rivière qui coule vers l’Est ».

20. La Rose sauvage (Ye meigui 野玫瑰, Sun Yu, 1932) (chapitre 10, p. 322): rencontre entre la sauvageonne de la campagne et le jeune bourgeois des villes.

21. La Reine des sports (Tiyu huanghou體育皇后, Sun Yu, 1934): une compétition sportive, un film d’actualités dans un film de fiction (chapitre 10, p. 323)

22. Le Chant des pêcheurs (Yuguang qu漁光曲, Cai Chusheng, 1934) : la Chanson des pêcheurs (chapitre 10, p. 327)

23. Femmes Nouvelles (Xin nüxing 新女性, Cai Chusheng, 1934) : la Chanson du Huangpu (chapitre 10, p. 335, chapitre 11, p. 359)

 24. Amour et Devoir (Lian’ai yu yiwu 戀愛與義務 – Love and Duty) (chapitre 11, p. 341): un pastiche hollywoodien.

25. Amour et Devoir (Lian’ai yu yiwu 戀愛與義務 – Love and Duty) (chapitre 11, p. 341): le salon des jeunes mariés

26. Les Fleurs de pêchers pleurent des larmes de sang (Taohua qixuelei ji 桃花泣血淚記, Bu Wancang, 1931) (chapitre 11, p. 342): une voisine convainc la jeune paysanne de se donner comme femme à un vieillard…

27. L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) (chapitre 11, p. 343): les jambes de Li Lili

28. L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) (chapitre 11, p. 344): le matin dans la cité

29. L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) (chapitre 11, p. 344): la scène de l’escalier

30. L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) (chapitre 11, p. 344): la fin de l’Aube, à comparer avec la fin de Dishonored (Joseph von Sternberg, 1931)

31. Une héroïne dans une ville assiégée (Gucheng lienü 古城烈女, Wang Cilong, 1936) (chapitre 11, p. 344): le Seigneur local viole la jeune paysanne (Chen Yanyan).

32. La reine des sports (Tiyu huanghou體育皇后, Sun Yu, 1934) (chapitre 11, p. 347): leçon d’hygiène et jeux de jambes

  Les Chevreaux égarés (Mitu de gaoyang迷途的羔羊, Cai Chusheng, 1936) : https://www.youtube.com/watch?v=I05N1tWAnRw ( chapitre 11, p. 348)

33. Piété filiale (Tian Lun 天倫, Fei Mu, Luo Mingyou, 1935) (chapitre 11, p. 348): la guérison miraculeuse

34. Piété filiale (Tian Lun 天倫, Fei Mu, Luo Mingyou, 1935) (chapitre 11, p. 348): le banquet d’anniversaire.

35. Bain de sang sur la montagne aux loups (Lang shan die xue ji 狼山喋血記, Fei Mu, 1936)(chapitre 11, p. 349, p. 369): les villageois prennent les armes.

36. Les Petits Anges (Xiao tianshi 小天使, Wu Yonggang, 1935) (chapitre 11, p. 352): la réconciliation des familles, une leçon d’harmonie sociale.

37. Les Petits Anges (Xiao tianshi 小天使, Wu Yonggang, 1935) (chapitre 11, p. 358): la transfusion sanguine

38. Femmes Nouvelles (Xin nüxing 新女性, Cai Chusheng, 1934) (chapitre 11, p. 356): Weiming (Ruan Lingyu) se souvient de sa rencontre avec le bienfaiteur de l’école où elle enseigne et qui espère bien obtenir d’elle quelques faveurs.

39: L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) : le patron de Lingling (Li Lili) profite d’elle dans son sommeil. De retour chez elle, brisée, elle rêve de son innocence perdue (chapitre 11, p. 356)

40. L’Aube (Tianming 天明, Sun Yu, 1933) : une séquence quasi documentaire : les prostituées dans la rue (chapitre 11, p. 356)

41. La Divine (Shennü 神女, Wu Yonggang, 1934) (chapitre 11, p. 357): la prostituée (Ruan Lingyu) pour échapper à une rafle de la police se réfugie chez un inconnu qui va devenir son souteneur.

42. L’Ame de la nation (Guofeng國風, Luo Mingyou, Zhu Shilin, 1935) : les méfaits de l’occidentalisation (chapitre 11, p. 358): les méfaits de l’occidentalisation.

43. Les Petits Jouets (Xiao wanyi 小玩意, Sun Yu, 1933): alors que l’on allume des pétards pour célébrer le Nouvel an 1933, le bruit des explosions rappellent à madame Ye l’attaque japonaise sur Shanghai de janvier 1932. Elle appelle à combattre l’ennemi (chapitre 11, p. 360)

44. La Symphonie de la Lianhua (Lianhua jiaoxiang qu聯華交響曲, Cai Chusheng, Fei Mu, Tan Youliu, Shen Fu, He Mengfu, Zhu Shilin, Sun Yu, 1937) (chapitre 11, p. 361, 370): la chanson qui ouvre ce film collectif est la Chanson de la route.

45. La Route (Da lu 大路, Sun Yu, 1934): Fin du film: alors que les jeunes gens ont enfin fini de construire la route stratégique pour leur armée, un avion ennemi les attaque. Bombardement et résurrection des morts (chapitre 11, p. 364)

46. Une héroïne dans une ville assiégée (Gucheng lienü 古城烈女, Wang Cilong, 1936) : les combats entendus dans le bateau depuis le fleuve (chapitre 11, p. 365)

 47. La Symphonie de la Lianhua (Lianhua jiaoxiang qu聯華交響曲, Cai Chusheng, Fei Mu, Tan Youliu, Shen Fu, He Mengfu, Zhu Shilin, Sun Yu, 1937) : Rêve interrompu dans un Palais printanier (Chungui mengduan 春閨夢斷, Fei Mu) (chapitre 11, p. 370): le second rêve.

48. La Symphonie de la Lianhua (Lianhua jiaoxiang qu聯華交響曲, Cai Chusheng, Fei Mu, Tan Youliu, Shen Fu, He Mengfu, Zhu Shilin, Sun Yu, 1937) : Trois compères (San ren xing 三人行, Shen Fu (chapitre 11, p. 370). Un rare exemple de film burlesque encore sauvegardé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherches sur l'histoire du cinéma chinois